Ostéopathie et nourrisson

 

Julie Deschamps, Ostéopathe à Versailles 78, vous présente l'ostéopathie chez le nourisson.

 

osteopathe versailles

 

 

L’ostéopathie chez le nourrisson

 

L’accouchement peut s’avérer être le premier traumatisme du nourrisson. Si le travail est trop long, il peut créer des dysfonctionnements au niveau des sutures crâniennes, et perturber leur développement. De même, certains accouchements nécessitent l’emploi de matériel (forceps, ventouses,…) qui vont influencer la mobilité de ces jonctions, ce qui peut occasionner des troubles fonctionnels.

Il arrive que les consultations d’ostéopathie soient pratiquées quelques heures seulement après l’accouchement, lorsque la maternité dispose d’un ostéopathe sur place.

Le travail de l’ostéopathe est d’examiner le nourrisson, afin de détecter ces dysfonctions, et les traiter manuellement, avec des techniques spécifiques très douces.

Le réajustement ostéopathique des différents systèmes physiologiques, permet de prévenir l’apparition des symptômes. Ainsi n’hésitez pas à solliciter un bilan ostéopathique pour votre nourrisson, même sans trouble fonctionnel apparent.

Quand consulter ?

Troubles apparents :

  • Coliques, constipation, ballonnement
  • Pleurs, irritabilité
  • Régurgitations, vomissements, allaitement difficile
  • Asymétrie crânienne, crâne en obus
  • Sommeil perturbé
  • Otites, rhino-pharyngites à répétition

Dans tous ces cas, l’ostéopathie apporte une amélioration significative.

Sans troubles apparents :

  • Bilan ostéopathique
  • Accouchement trop long
  • Utilisation de matériel (forceps, ventouses,…)
  • Expulsion (pression sur l’abdomen de la mère)
  • Césarienne
  • Prématurité

Nombre de séances

Généralement, un traitement d’ostéopathie pédiatrique nécessite entre 1 à 3 séances, séparées de 3 semaines. Vient ensuite un suivi tous les 4 à 6 mois. Si besoin et en fonction des dysfonctions retrouvées, le rôle de l’ostéopathe est également de vous donner des conseils, afin d’optimiser et de pérenniser le traitement.

A noter que les consultation d’ostéopathie sont complémentaires, mais ne remplacent en aucun cas le suivi par le pédiatre.

Enfin, n’oubliez pas que le nourrisson n’est pas le seul à subir des contraintes lors de l’accouchement, ainsi les mamans aussi peuvent également être amenées à rencontrer des douleurs ou d’autres troubles post-partum, qui peuvent être grandement améliorer en ostéopathie.